navigation

Rosso Mauritanie, Rosso Sénégal : Jumelage Amicales des enseignants 18 mai, 2015

Posté par rjtcd dans : Activités,Actualités , ajouter un commentaire
Pdt AERE

Président AERE

Journée mémorable, c’est ce que retiennent les membres de l’AERE (Amicale des Enseignants de Rosso et Environs) qui ont eu l’immense privilège d’être reçus par leurs collègues de l’Amicale des Enseignants de Rosso Sénégal.
C’est vers 8 h 30 que les enseignants ont commencé à rallier le point de rencontre aux environs de l’embarcadère, avec des appréhensions quant à l’accueil qui leur serait réservé ; à 9 h 30 la délégation s’est présentée au portail de l’embarcadère où sur instruction du chef de l’exécutif régional, le Wali du Trarza, le passage a été facilité. Le groupe dirigé par M Bocoum, président de l’AERE a pris le bac pour se retrouver quelques minutes plus tard en terre africaine du Sénégal où ils ont été accueillis par M. Abdoul Aziz Sèye, président de l’Amicale des Enseignants de Rosso Sénégal entouré des membres de son association. C’est à bord d’un bus que les deux délégations se sont rendus au lieu d’hébergement, en l’occurrence la case des Tout Petits, transformée pour la circonstance en un magnifique palais. Les hôtes très agréablement surpris par cette hospitalité se sont installés dans les vastes salles aménagées pour eux.
Les cérémonies ont commencé avec larrivée de M Diouf, sous préfet de Ndiaye accompagnée de Mme Ndoye, chargée du développement local. Cé(ait en présence du commissaire de police Diallo, du représentant de la brigade de gendarmerie, du représentant du maire, des présidents des collectifs des directeurs d’écoles du primaire et du secondaire, de l’association des parents d’élèves Le maître de cérémonie, M. Sidi Mbodj a décliné le programme avant l’exécution des hymnes nationaux, celui de la Mauritanie puis celui du Sénégal. Par la suite M. Oumar Fall, professeur d’arabe au collège franco arabe de Rosso Sénégal a prononcé un mot de bienvenue dans la langue de Oumar Al Qhaïs et formulé des prières pour la réussite de la manifestation avant de passer la parole au président de l’AERS (Amicale des Enseignants de Rosso Sénégal) qui a replacé la cérémonie de jumelage retour entre les deux amicales dans son contexte en insistant sur le rôle des enseignants qui ont la noble mission de former et d’informer pour transformer sans déformer dan la réussite de l’intégration des peuples africaine. M Diery Bocoum président de lAERE a pris la parole par la suite pour rappeler que les habitants de Rosso Mauritanie n’étaient pas des étrangers à Rosso Sénégal car les peuples des deux rives étaient des frères de lait nourris par la même mère : le fleuve Sénégal. M. Bocoum a aussi rappelé que le match de gala n’était qu’un prétexte mais que l’objectif était le raffermissement des liens séculaires entre les deux pays voisins. Des liens que jadis les colonisateurs se sont employés sans succès à dégradé comme la rappelé le maître de cérémonie en citant une lettre de Faidherbe à la Linguère Ndaté Yalla réfugiée au Cayoor. ‘Si vous vous obstinez a rester unis aux Maures du Trarza et à prendre Ely pour chef, il est inutile pour vous de retourner dans votre pays ou dy construire des cases et des hangars car jirai vous les brûler. Il est inutile aussi pour vous de cultiver du mil car vous ne le récolterez pas. Je vous lai dit et je le répète, le Waalo sera séparé du Trarza ou il restera désert’. Une volonté de séparer deux peuples liés par l’histoire qui heureusement na pas et n’atteindra jamais ses objectifs
Prenant la parole, M Diouf, sous préfet de Ndiaye a souhaité la bienvenue à la délégation mauritanienne avant de rappeler les valeurs humaines véhiculées par le jumelage, à savoir les échanges, l’ouverture à l’autre , la tolérance, la coopération , la confrontation des idées et surtout la consolidation de liens de fraternité et d’amitié Il a souligné climat de fraternité qui joue un rôle important dans la fluidité de la circulation des biens et des populations à travers la frontière dont les familles sont souvent apparentées. Il a également demandé à la délégation mauritanienne de transmettre ses salutations aux autorités administratives de Rosso Mauritanie
Après allocution, il y a eu la distribution de distinctions à des enseignants, des institutions et des associations pour services rendus à l’école et à ma ville C’est ainsi qu’entre autres MM Lamane Ndiaye, professeur, Barro, principal d’école à la retraite, la Mairie de Rosso Sénégal on été honorés de même que le commissaire Diallo , le sous préfet, la chargée du développement local et le représentant de la gendarmerie
Après le déjeuner et avant le match de gala au stade, les enseignants des deux amicales ont eu l’occasion d’échanger des documents pédagogiques et de discuter sur les beaucoup de sujets
L’après midi, le programme s’est poursuivi au stade où un match de football s’est déroulé sous l’œil vigilant de forces de sécurité mobilisées pair la circonstance pour assurer la sécurité en cas de besoin. Le match suivi par des centaines de supporters du haut de la tribune sest soldé par un score nul deux partout, les visiteurs ayant parvenu à égaliser chaque fois qu’ils étaient menés au score.
De retour au site d’hébergement la délégation s’est préparée pour rentre au pays et le bus a conduit tout le monde à l’embarcadère vers 19 h 30 pour attendre le bac qui devait venir spécialement ramener les membres de l’amicale de Rosso.
Au total, les membres de l’AERE ont passé une journée mémorable à Rosso Sénégal. Dans leurs différentes interventions les sénégalais de Rosso ont dit qu’ils essayaient seulement de payer une dette à leurs collègues mauritaniens qui leur avaient réservé un accueil chaleureux l’année précédente. Il faut dire cependant que les sénégalais ‘n’ont ménagé aucun effort pour accueillir la forte délégation mauritanienne. Quarante sur la liste et plusieurs membres qui ont rejoint le groupe après.
Le temps dune journée, chaque membre de l’AERE a été traité comme un roi entouré dune véritable cour avec des serviteurs prêts à réaliser ses moindres désirs. Rosso Sénégal a mobilisé toutes ses ressources, du commissaire de police au commandant de la brigade de gendarmerie en passant par les autorités de la Douane, la Mairie, les autorités académiques, le collectif des directeurs d’écoles, l’association des parents d’élèves, le sous-préfet de Ndiaye. La magnifique toile offerte à l’AERE a été réalisée par le professeur Lamane Ndiaye qui, actuellement en service à Dakar a tenu à faire le déplacement pour participer à la fête. Une fête qui fut belle. Un seul souci pour les membres de l’AERE : comment faire pour essayer de payer ne serait-ce quun centième de l’immense dette qu’ils viennent de contracter vis-à-vis de leurs jumeaux de l’AERS ? Mais ils savent que ceux-ci n’attendent rien en retour car comme on dit dans la langue d’Oumar Al Qhaïs ‘If’al al khaïr, warmihi fil bahr’(Fais du bien et jette le dans la mer). Ce qu’ils ont fait, ils l’ont fait pour eux-mêmes car ils l’ont fait pour leurs frères qui les remercient infiniment.
Djigo Aboubakry.
athdjigo@gmail.com

cadeau 1 cadeau commissaire deux equipes directeur crosso1 distinction Barro distinctions embarcadère equipe rim equipe sen hymne nat rim Lamane Ndiaye pdt ass directeurs prof arabe regroupement bmci regroupement remise de distinction sidi mbodj sous prefet tribune 2 tribune vestiaires rim vestiaires sen

Rosso : Visite du Représentant spécial de l’Union européenne (UE) pour le Sahel 23 juin, 2013

Posté par rjtcd dans : Activités , ajouter un commentaire

Rosso : Visite du Représentant spécial de l'Union européenne (UE) pour le Sahel dans Activités photo0087-300x225

M. Michel Reveyrand de Menthon , Représentant spécial de l’Union européenne (UE) pour la région du Sahel  a entamé une visite de 3 jours en Mauritanie le lundi 17 juin. Une  première visite qui a permis au diplomate de présenter aux autorités mauritaniennes la mission qui lui a été confiée par l’Union européenne en réponse à la crise régionale dans le Sahel.

Au cours de sa mission en Mauritanie, M. Reveyrand de Menthon a rencontré le Président Mohamed Ould Abdel Aziz ainsi que le Ministre de la Défense auprès desquels il a réitéré l’engagement de l’Union Européenne dans sa coopération avec la Mauritanie, tout en saluant le rôle actif de la Mauritanie dans la lutte contre l’insécurité au Sahel.

La visite de M. Michel Reveyrand de Menthon s’est poursuivie par un passage à Rosso où il a rencontré les autorités sécuritaires de cette ville frontière ainsi que celles de Rosso Sénégal.

M. Reveyrand de Menthon était accompagné de M. Gerardo Otero , chargé de programme à la section politique à la Délégation de l’UE à Nouakchott et du représentant de la Délégation de l’UE au Sénégal.  Le Représentant de l’UE au Sahel a visité le débarcadère de Rosso où il a eu des entretiens avec les responsables de la SBM et du poste de police en présence du directeur régional de la sûreté du Trarza, du commissaire de police de Rosso, M. Isselmou Ould Mouftah et des autorités sécuritaires et administratives sénégalaises venues pour la circonstance.

Par la suite, la délégation de l’UE accompagnée des deux délégations d’accompagnement (mauritanienne et sénégalaise) a emprunté le bac pour se rendre à Rosso Sénégal. Sur place, M. Reveyrand de Menthon a visité le poste de police réhabilité tout récemment et les bureaux de la douane avant de continuer son voyage vers Dakar.

 

 

Rosso: Entretien avec S.E. Michel Reveyrand de Menthon, Représentant spécial de l’UE pour le S

Posté par rjtcd dans : Activités , ajouter un commentaire

En marge de sa visite à Rosso le mercredi 19 juin 2013, le Représentant spécial de l’UE pour le Sahel a répondu aux questions des journalistes.

 

Rosso: Entretien avec S.E. Michel Reveyrand de Menthon, Représentant spécial de l'UE pour le S dans Activités m.-reveyrand-de-menthonQuel est l’objectif de cette visite en quelques mots ?

Michel Reveyrand-De Menthon : J ’ai été nommé il y a peu de temps, représentant spécial de l’UE pour la région sahélienne pour aider l’UE à mieux travailler à avoir plus de projets plus d’idées et être plus efficace sur l’ensemble de la région. Je fais aujourd’hui mon premier voyage en Mauritanie dans le cadre de ces fonctions ; j’étais à Nouakchott, maintenant je vais me rendre au Sénégal et c’est l’occasion de passer par Rosso et de  visiter ce projet qui est un bon projet ; tous les acteurs sont très satisfaits ; les policiers, les douaniers, l’administration mauritaniennes et de l’autre côté l’administration sénégalaise puisque c’est un projet commun aux deux pays dans un domaine important, celui de la sécurité de la population , ce qui est un sujet d’intérêt commun, une démarche d’intérêt commun pour laquelle on  essaie d’aller plus loin, d’être plus efficace.

Quelles sont les dernières mesures prises par l’UE pour limiter l’émigration clandestine ?

M. R.D.M : D’abord ce ne sont pas des moyens fournis par l’UE, ce sont des dispositifs mis en place  par les états concernés, le Sénégal et la Mauritanie pour faire en sorte que les règles  soient respectés, pour faire en sorte que le droit des administrations, le droit des différents pays soit respecté.

Le contrôle des migrations concerne beaucoup de choses ; la base c’est ‘état civil : il faut que tout le monde ait un état-civil ,  il faut que tout le monde ait des pièces d’identité légales et la lutte contre la fraude des documents     il faut que les force de sécurité travaillent     conjointement  de part et d’autre de la frontière pour que cette légalité des déplacement soit à la fois contrôlée mais aussi  comprise des populations. Tout ça a pour objectif l’intérêt des populations   on parlait tout à l’heure des mouvements des enfants qui i passent d’un pays à l’autre, il y a hélas des trafics d’enfants manipulés et envoyés quelques fois loin de leur domicile et tout ça c’est une situation à laquelle on veut remédier parce qu’en fin de compte c’est le droit des hommes et des femmes ; le droit  des enfants qui se trouve mis en cause et bafoué. Il faut bien contrôler les allées et venues des hommes et des femmes car cela s’accompagne souvent de comportements illégaux et c’est cet ensemble de phénomènes qu’il faut régler;  quand tout le monde apprend à respecter les règles du droit tout va mieux, c’est plus facile et la vie en commun devient beaucoup plus simple.

Cela vous fait quel effet de voir le contrôle strict entre deux pays aussi proches que le Sénégal et la Mauritanie alors que vous venez d’un espace autrement plus vaste où les personnes circulent beaucoup plus librement ?

M. R.D.M : Les espaces sont différents et c’est le rôle des états, c’est le rôle de la coopération internationale d’arriver pays par pays, espace par espace à trouver les réponses efficaces qui  tiennent compte  des habitudes des populations, des tempéraments, des modes de vie  mais aussi des engagements internationaux ; je crois que la région sahélienne au sens large, la région Sahara-Sahel      c’est évidemment une région très particulière puisqu’il y a des espaces très différents mais il faut que les acteurs publics    arrivent à s’adapter aux différentes situations ; il y a des endroits où c’est plus simple puisque les concentration de population sont plus importantes, les voies de communications mieux structurées ;  ici c’est un bon exemple :  il y a des relations historiques  des commerçants, des hommes des femmes  qui circulent entre le Sénégal et la Mauritanie pour de nombreuses raisons : il faut le respect de la vie privée des gens et permettre la libre circulation des personnes mais en même temps il faut que cela se fasse dans la cohérence et dans la légalité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rosso : Le maire inaugure deux forages au Pk 23 24 avril, 2012

Posté par rjtcd dans : Activités , ajouter un commentaire


Le Pr Fassa Yerim, maire de la commune de Rosso s’est rendu dans l’après midi du  13 avril au Pk 23 pour l’inauguration de deux forages éoliens. Accompagné d’une forte délégation, le maire a trouvé sur place le hakem de la moughata,  venu pour la circonstance.  La tente installée pour la cérémonie a refusé du monde. Après l’allocution de bienvenue des représentants de la localité, le hakem et le maire ont pris la parole pour souligner l’importance de l’événement.

En fait les deux forages éoliens réhabilités  ne fonctionnaient plus depuis près de  vingt ans. La commune a investi un peu moins de deux millions pour les remettre en marche,  soulageant ainsi les populations de la localité qui ont désormais accès à une eau potable.  On sait que la commune de Rosso est en train de réaliser un programme ambitieux pour approvisionner  toutes les localités de la commune  (jusqu’au Pk 24) en eau potable, mais le maire n’a pas voulu attendre et a tenu à réhabiliter  les deux forages du Pk 23.

Un geste qui vient s’ajouter à l’octroi d’un bus scolaire pour le transport (gratuit pour le moment) des élèves qui habitent sur l’axe et qui devaient payer chaque jour 600 UM pour se rendre à leur école à Rosso.

Après l’inauguration des deux forages, le maire et le hakem ont été à la mosquée et à l’école pour voir ce qui pouvait être fait à ce niveau.

D. A.

Formation et sensibilisation sur le VIH/SIDA 24 juillet, 2008

Posté par rjtcd dans : Activités , ajouter un commentaire

 

img0154a.jpg

Le PK 48 (Al Jazzera) sur l’axe Rosso Nouakchott a abrité ce jeudi 24/07/2008 un atelier de formation et de sensibilisation sur le VIH/ SIDA.

Ces activités sont organisées par l’ONG RACHAD dont le champ d’action couvre aussi bien le social que l’humanitaire.

A cette occasion on a noté la présence du hakem de Keur Massène, du maire de Mbalal et d’autres personnalités.

Le choix de ce site est significatif comme l’a indiqué la formatrice Mariem Mint Mbaye du réseau des animateurs de Rosso(RAR) : « pendant l’hivernage ces localités connaissent un afflux massif de personnes venues de divers horizons et vu le manque d’information sur la pandémie dans cette zone cette formation vient à point nommé. Ainsi les bénéficiaires pourront à leur tour répercuter l’information à la base. »

Le hakem de Keur Massène lui mettra l’accent sur l’importance de la sensibilisation qui reste le seul moyen efficace face au fléau. Dans son sillage le maire de Mbalal abondera dans le même sens pour saluer cette initiative de l’ONG RACHAD.

Abdou Ould Saleck, président de l’ONG(photo) nous dira que son organisation a toujours œuvré dans le sens d’aider le monde rural. Ainsi a son actif des projets de développement à Atar , Nouakchott etc. pour fixer les familles les plus démunies et ne pas les laisser céder aux sirènes de l’exode rural. Par ailleurs l’ONG s’est beaucoup illustrée dans la sensibilisation et la lutte contre la drogue c’est pourquoi en 2003 elle a eu à collaborer avec la police nationale dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur les méfaits de la drogue. Il est à noter aussi qu’elle est membre de la fédération internationale anti drogue. Les ressources de l’organisation proviennent des cotisations des membres, dira le président, mais nous bénéficions aussi de l’appui de certaines institutions nationales tel que le CSA.

Notons enfin que cette session de formation concerne 40 personnes scindées en deux groupes de 20 chacun.

A l’issue de la session du premier groupe, composé de 10 filles et 7 garçons ; certains éléments semblent avoir fait sien des modules enseignés et comptent bien les faire bénéficier aux autres.

NDIAYE

amadoundiaye2@yahoo.fr

Presse : le coup de maître du RJT 19 juillet, 2007

Posté par rjtcd dans : Activités , ajouter un commentaire

 Pour son baptême de feu le Réseau des journalistes du Trarza (RJT) récemment constitué par des correspondants de presse à Rosso, a organisé le 14 novembre 2006 une table ronde à la Maison des femmes de Rosso. Tous les candidats à la mairie de la ville étaient conviés à ce débat électoral qui s’est déroulé en présence des responsables des commissions électorales régionale et départementale du Trarza et de Rosso et des représentantes de la mission d’observation électorale de l’Union Européenne. L’UDP et la liste indépendante Espoir et changement du docteur Ahmedou Ould Moussa étaient absents. Les têtes de liste du RNUJ, de l’APP, d’Alternative et de Hatem ont délégué des représentants tandis que Lefqhih Ould Limam (RDU),  Ba Madine (Démocrates indépendants de Rosso), Dr Fassa Yérim (RFD), Sow Mohamed Deïna (PRDR) et Cheikh Gaye (UFP) ont tenu à participer personnellement au débat. D’entrée l’animateur après avoir remercié l’assistance passera le micro aux différents candidats pour un tour de table qui ermettra à chacun en deux minutes d’exposer les grandes lignes de son programme. 

Par la suite chacun d’eux aura l’occasion de donner son point de vue sur les questions récurrentes à Rosso dont le problème de l’hygiène et de l’assainissement et de l’approvisionnement en eau des populations. Le maire sortant soulignera que son programme s’inscrit dans la continuité de ce qu’il a réalisé jusqu’à présent. Il insistera sur le fait que l’assainissement de Rosso n’est pas une mince affaire car il faut tenir compte du fait qu’avec les barrages de l’OMVS, le niveau du fleuve a augmenté entraînant l’augmentation du niveau de la nappe du Trarza qui n’est plus qu’à 0,75 m. Si l’on conjugue cela avec une pluviométrie en hausse et un terrain argileux cela se traduit forcément par un problème d’évacuation. Le maire sortant demandera également aux uns et aux autres de ne pas confondre les attributions de l’Etat et celles de la commune. Il révèlera aussi qu’un financement de la banque mondiale est acquis pour l’assainissement de la ville et qu’au terme de l’appel d’offres c’est une société franco sénégalaise qui s’occupera des chantiers. Par ailleurs le maire sortant qui brigue son cinquième mandat a expliqué que pour le ramassage des ordures un projet financé par l’association internationale des maires francophones doit démarrer bientôt tandis que le Japon financera le désamiantage d’une partie du réseau d’adduction d’eau. Tous les autres intervenants critiqueront la gestion désastreuse de la commune et proposeront des solutions. A noter la prestation de Ba Madine qui de tous les participants a été le plus posé et le plus cohérent. 

Malgré la sortie maladroite du maire sortant qui n’a pas pu garder son calme face aux ‘provocations’ de représentant de Alternative, la table ronde a été une réussite.

Djigo Aboubakry 

humanbeinginnature |
Biologie totale ICBT secte ... |
C'est le destin de lol_aaaa... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jaambaar
| évasion
| Généalogies