navigation

Rosso : Le député Ahmed Tall Diagne en tournée 15 avril, 2015

Posté par rjtcd dans : Actualités , trackback

marché viande Médina avec une vendeuse

M. Ahmed Tall Diagne, député (El Wiam) de Rosso a entamé une série de visites à Rosso auprès de services régionaux (agriculture, élevage, environnement, protection civile)et dans divers sites comme l’abattoir de Rosso, le point de collecte de charbon, les chantiers du stade et de la maison des jeunes (PK 7), le marché de la viande, le site de décharge des ordures et quelques rizeries. Le programme du député qui devait commencer le 13 par la direction régionale de l’éducation, le lycée, les deux collèges de Rosso et l’école fondamentale de Demal Deuck a été modifié. Comme si un vent de panique s’était emparé des autorités, le wali qui a  convoqué d’urgence le DREN du Trarza, a demandé au député de décaler sa visite auprès de l’institution scolaire, histoire d’accélérer la finition du collège en construction depuis deux ans.

C’est donc très tôt le 14 avril que le député s’est rendu à l’abattoir de Rosso vers l’ouest de la ville. Là il a pu constater les conditions d’insalubrité totale de l’abattoir. Les bêtes sont égorgées à même le sol dans un environnement des plus insalubres. Le contrôle de la qualité se fait après abattage par un technicien qui examine certaines parties de l’animal comme les poumons, le cœur ; la rate, etc. Le contrôle de la bête sur pied ne se fait pas faute d’un parc où les bêtes examinées peuvent être gardées en attendant l’abattage. La nouvelle équipe municipale a certes entrepris de construire un abattoir qui répond aux normes de salubrité mais le chantier n’est pas encore terminé. Par la suite le député a rencontré le délégué régional adjoint de l’agriculture avec qui il a fait un large tour d’horizon des problèmes du secteur ; après, le député a rencontré  le délégué régional de l’élevage dont les locaux se réduisent à un seul bureau au rez-de chaussée du bâtiment de l’ancienne délégation du MDRE ; un délégué qui dans une région agropastorale comme le Trarza ne dispose même pas d’un véhicule.  M. Ahmed Tall Diagne est allé ensuite à la délégation de l’environnement pour s’entretenir avec M. Toumbo des problèmes d’environnement de la région  avant de faire un tour au marché de viande de Médine où les bouchers vendaient  de la viande d’ovins alors que lors de la visite à l’abattoir, seuls des bovins et des camelins étaient abattus. Ce qui prouve que l’abattage des petits ruminants échappe à tout contrôle. Le programme de la journée s’est terminé par une visite à la Sonader où le directeur régional Mohamed El Hassan venait de prendre service.

Le 15 avril, le député a commencé par une visite à la Protection civile. Là, le premier responsable de la compagnie, M. El Hafedh Mohamed Abdallahi  a expliqué au représentant du peuple que sa compagnie qui avait au total un personnel de 12 membres ne se plaignait pas beaucoup ; M. El Hafedh dispose de deux véhicules et d’une ambulance qui pour le moment permettent de faire face aux contingences de l’heure ; il aimerait cependant avoir plus de personnel pour installer des postes avancés au Pk 7 et vers Ragheywatt pour se rapprocher des populations ; par ailleurs M. El Hafedh a révélé que depuis son arrivée il a proposé de former des volontaires dans les différents quartiers pour que les interventions d’urgence puissent se faire en attendant l’arrivée des pompiers ; une idée d’autant plus intéressante que les premières interventions permettent très souvent de circonscrire les dégâts. Après la protection civile le député a fait un tour vers la décharge d’ordures avant de se visiter deux rizeries : celle de M. Sidi Cheikh O. Sidi Vall et celle du Pk 7.

Le 16 avril les visites du député ont commencé par le débarcadère de Rosso où le député s’est entretenu avec l’inspecteur  à la tête du poste. Ce dernier lui a expliqué les procédures de contrôle et d’enregistrement des centaines d’ étrangers qui entrent quotidiennement  dans le territoire national par ce point de passage; au commissariat central de Rosso le député retrouvera l’inspecteur du bac qui assure l’intérim de son collègue absent; Après le commissariat, M. Ahmed Tall s’est rendu à la DRASS où il a rencontré un responsable qui lui a présenté la structure. Le Trarza dispose en plus du centre hospitalier régional autonome, de sept centres de santé (un par moughata  à l’exception de Mederdra qui a aussi un centre à  Tiguint) et 95 postes de santé. Le responsable a aussi révélé que 4 postes de santé sont devenus des centres de santé  et que les médecins sont déjà affectés  notamment à Lekseïba, Tékane, Jidr el Mohguen;  Parmi les problèmes évoqués il y a ceux qui découlent du déplacement de Centre Hospitalier Régional au Pk 7. Pratiquement tout le matériel est parti et le centre de santé de Rosso fonctionne au ralenti. Une visite sur les lieux a permis de constater cela; le personnel  travaille dans des conditions précaires: vétusté des locaux et manque de matériel… Au Pk 7, le directeur de l’hôpital régional a expliqué que sa structure avait l’avantage d’être bien équipée mais que malheureusement elle est éloignée de la population. L’hôpital qui pour fonctionner à plein régime a besoin de trente à quarante spécialistes ne dispose actuellement que de quatre spécialistes dont le directeur et de deux généralistes de sorte que plusieurs pavillons sont encore fermés. Une unité d’hémodialyse  vient d’être mise en place. Le directeur de du centre hospitalier a émis le voeu d’obtenir un jumelage avec des hôpitaux des villes partenaires de Rosso ce qui permettrait  d’explorer des possibilités de stages, formations etc. La visite du député s’est poursuivie à l’école de santé de Rosso où le jeune directeur a  décliné le fonctionnement de son institution. L’école qui forme des infirmiers médico-sociaux, des sages femmes d’état et des infirmiers d’état compte 380 élèves pour une capacité de 240 places; cependant cela ne pose pas de problèmes compte tenu du fait que les élèves font des stages à l”extérieur. Le grand problème se situe au niveau des formateurs. Ils ne sont que trois et l’école doit recourir aux services d’une quarantaine de vacataires.

Dans l’après midi, le député a rencontré les membres de  l’union des coopératives des femmes de Ndiourbel, le quartier Est de la ville avant de visiter leur périmètre maraicher. Il leur a notamment promis une motopompe pour résoudre le problème de l’eau auquel elles sont confrontées.

Le vendredi 17 a été consacré à la direction régionale de l’éducation; après avoir écouté le Dren du Trarza entouré de son staff, le député a rencontré  différents chefs de services pour s’enquérir de la situation  dans leurs secteurs avant de faire un  tour au collège de Rosso 1  en finition et de visiter le chantier de l’école de Demal Deuk 2 dont les travaux commencés le 17 juillet 2013 sont arrêtés depuis le 5 avril 2014 selon le gardien, seul employé  trouvé sur place.

CR. Djigo Aboubakry

 

 

 

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

humanbeinginnature |
Biologie totale ICBT secte ... |
C'est le destin de lol_aaaa... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jaambaar
| évasion
| Généalogies