navigation

Commune de Rosso : Encore des réalisations 29 novembre, 2010

Posté par rjtcd dans : Actualités , ajouter un commentaire

Le mercredi 17 novembre ont été inaugurés à Rosso deux stations de pompages, les canaux d’évacuation des eaux et le marché central reconstruit après l’incendie qui l’avait détruit il y a trois ans. Pour la circonstance c’est M. Mohamed Ould Tidjani, secrétaire général du ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire qui avait fait le déplacement. Il était accompagné par Mohamed Ould Babetta, coordinateur du PDU et délégué par le ministre des affaires économiques et du développement, le wali du Trarza, le hakem de Rosso, le maire de la commune, les autorités militaires de la Wilaya et de nombreuses autres personnalités. La cérémonie s’est déroulée en fin de matinée au niveau de la station de pompage située au quartier Escale.
Dans son allocution le maire de la commune, le Pr Fassa Yerim a dit toute sa joie d’avoir pu réaliser ces ouvrages dont l’importance n’est pas à démontrer. Plusieurs intervenants se sont succédé après le maire pour saluer la réalisation de ces infrastructures. A tenu à rappeler que ‘développer ce n’était pas construire mais entretenir’ ; parlant au nom des femmes, Mme Aminetou Mint Moussa représentante des femmes rendra hommage au maire qui a tenu sa promesse faite après l’incendie du marché en 2007.
Le nouveau marché central d’une surface bâtie de 2480 m2 est construit sur deux niveaux et comprend plus de 100 boutiques et kiosques, une mosquée, une boucherie moderne, un espace pour les fruits et légumes pour un cout global de 182 millions d’ouguiyas financés par la Banque mondiale. Il a été réalisé dans le cadre du PDU (Programme de développement urbain) sur financement conjoint de la Banque mondiale et de l’Etat mauritanien.
Quant au volet assainissement la réhabilitation et l’extension du réseau de la ville a pour but de résoudre durablement un problème récurrent à e Rosso notamment pendant l’hivernage : les inondations qui obligent les habitants de certains quartiers à déménager chaque année.
Si les stations de pompage fonctionnent bien il faut cependant signaler quelques problèmes au niveau des caniveaux. Certains sont bouchés et comme ils ne sont plus à ciel ouvert, il n’est pas facile de les curer. En effet les travaux avaient été suspendus lors de la deuxième transition politique avant de reprendre après plusieurs mois et la société chargée de l’exécution des travaux a littéralement bâclé le reste. En plus plusieurs fois, des véhicules lourds sont tombés dans le canal. Plusieurs murs démolis lors des travaux n’ont pas encore été reconstruits comme à l’Ecole 3 et à l’Inspection départementale de l’éducation nationale. Sans doute le maire tiendra compte de cela avant la réception définitive.
Avant ces inaugurations à Rosso, d’autres cérémonies ont eu lieu le 15 novembre à Breun, Tékech et Dieuk en présence du ministre de l’hydraulique Mohamed Lemine Ould Aboye, du président du GRET, du représentant de l’Unicef, du vice président du Syndicat des eaux d’Ile de France, du représentant de l’agence de l’eau Seine Normandie, de la directrice adjointe des collectivités locales, du wali du Trarza, du hakem de Rosso et de nombreuses personnalités civiles et militaires. C’était pour l’inauguration de la station de traitement et le réseau d’adduction d’eau potable à Breun, Tékech et Dieuk dans la commune de Rosso. A cette occasion, le Pr Fassa Yérim, maire de la commune a dit toute sa satisfaction de la réalisation de ces ouvrages qui permettront aux populations de Breun, Tékèche et Dieuk d’avoir accès à l’eau potable. Par la suite, M. Yves Le Bars président du Gret, a rappelé les innovations faites pour les ouvrages en question : une innovation technique avec une station de traitement à flux continu, une innovation au niveau de la gestion, le délégataire étant propriétaire du groupe électrogène et des pompes et une troisième innovation avec l’implication de la commune. Il a rendu hommage au maire de la commune qui a participé de bout en bout à la réalisation des travaux et félicité l’ensemble des partenaires : l’entreprise SOTEM, le bureau d’études MKH, le Syndicat des eaux d’Ile de France, l’agence de l’eau Seine Normandie, Unicef, Aquassistance et la coopération française. Le représentant de l’Unicef Chrician Sckog pour sa part a rappelé qu’un peu plus de la moitié des ménages mauritaniens ont accès à l’eau potable et que 38 % seulement des ménages vivent dans des maisons équipées d’installations sanitaires améliorées avant d’insister sur l’assistance apportée par son institution dans la réalisation des OMD.
Parlant au nom des usagers de l’eau, M. Malick Mbodj a rappelé que cet investissement s’inscrivait dans le registre des promesses du maire et constituait un soulagement pour les populations villageoises. Il a également rappelé quelques doléances des villageois comme l’enclavement notamment pendant l’hivernage. Les représentants des villages concernés ont tous félicité le maire et les autorités avant de souligner la cherté du produit (350 ouguiya le m3).
Quant au ministre de l’hydraulique et de l’assainissement il a mis en exergue l’importance de l’eau dans toute entreprise de développement. C’est pour cela que son département a mis en place un ensemble de programmes pour donner accès à l’eau potable aux populations en milieu rural et urbain ceci en conformité avec la vision du président Mohamed Ould Abdel Aziz.
Après la coupure du ruban symbolique par le ministre, la délégation a écouté les explications de M. Diop Ibrahima, directeur des services techniques de la commune avant de se rendre à Breun Gouyard pour inaugurer une borne fontaine et de continuer à Tékèche pour la coupure du ruban symbolique au château d’eau et à Dieuk.
Djigo Aboubakry

Encadré
Description des équipements installés
A Breun :
• Une pompe immergée dans le fleuve avec un débit de 15 m3/h
• Un local technique avec un groupe électrogène de 20kVA, une pompe de reprise vers le château d’eau de Breun, une pompe de reprise vers Tékèch et Dieuk
• Une station de traitement a flux continu de 15 m3/h
• Un réservoir de stockage enterré en béton armé d’une capacité de 50 m3
• Un château d’eau de 30 m3 et de 12 m de hauteur
• Un réseau d’adduction d’eau potable de 3450 m en PVC 90-50
• Deux bornes fontaines
A Tékèche
• Raccordement à la station en PVC 110 (4500 m)
• Château d’eau en béton armé de 5 m de hauteur et 10 m3
• Réseau d’adduction d’eau de 400 m en PVC 110
• Deux bornes fontaines
A Dieuk
• Raccordement du réseau AEP existant (château d’eau et distribution) à la station de traitement en PVC 110 (7000 m)

Don d’une Ong koweitienne : malentendu autour de la distribution
Le chef d’arrondissement de Jidrel Mohguen qui présidait une commission désignée par les autorités administratives a supervisé le 17 novembre (lendemain de la fête) la distribution de 54 moutons qui faisaient partie d’un lot initial de 100 moutons offerts par l’ONG koweitienne Awn moubachir (Aide directe).
La distribution a eu lieu après plusieurs tractations entre les autorités administratives et les représentants du parti Tawassoul qui auraient voulu selon le hakem de Rosso récupérer à des fins politiques l’aide koweitienne destinée à Rosso et environs. Le représentant local de Tawassoul a commencé la distribution le jour de la fête sans tenir compte des clauses arrêtées auparavant avec l’administration. En effet, après une réunion entre les membres de l’ONG et l’administration, il était convenu de distribuer les 100 moutons prévus à 400 familles recensées auparavant par des imams de différentes mosquées de la ville. La distribution était prévue pour le jour de la fête mais la commission désignée par l’autorité administrative a eu la surprise de constater que M. Mohamedou Ould Ely, représentant local du parti Tawassoul, point focal de l’ONG et conseiller municipal à Rosso, avait déjà commencé l’opération sans tenir compte de la liste établie par la commission. Aussi a-t-il été interpellé par la police avec deux autres personnes dont un imam ; l’administration n’a pu récupéré que 54 moutons.
Selon des membres de l’ONG, la liste qui avait été établie par la commission ne portait aucune adresse ou numéro de téléphone et il était convenu que si à 12 heures le jour de la fête les bénéficiaires ne se présentaient pas aux différents points de distribution, d’autres seraient servis. Un détail important que l’autorité administrative n’a pas confirmé. Les journalistes qui se sont rendus à la police où le conseiller municipal Mohamedou Ould Ely était en garde à vue n’ont pas eu l’autorisation de prendre sa version, le procureur de la république n’ayant pas pu être joint dans l’après midi du 17.
Les deux personnes interpellées en même temps que Mohamedou Ould Ely ont pu apporter leur témoignage en insistant sur le mauvais traitement subi au commissariat durant leur garde à vue. Il s’agit de Taerb ould Sidi et Mohamed Ould Mohamed Limame
En fin de comptedans l’après midi du 17 novembre, les 54 moutons récupérés ont été égorgés et remis à des imams de mosquées chargés de les distribuer aux ayant droits.

INDEPENDANCE : LE MAIRE SUR TOUS LES FRONTS

Posté par rjtcd dans : Actualités , ajouter un commentaire

http://rjtcd.unblog.fr/files/2010/11/imag0194.jpg

Le 27 novembre le nouveau siège de la direction générale de la Sonader a été inauguré à Rosso par M. Secrétaire général du ministère de développement rural. A cette occasion le Pr. Fassa Yérim a prononcé un discours pour se réjouir de ce transfert qui aura un impact important sur la commune. Après avoir rappelé les réalisations récentes de l’équipe municipale, le maire a profité de l’occasion pour demander un soutien de l’état pour le ramassage des ordures.
Après la cérémonie d’inauguration la délégation s’est rendue dans un périmètre agricole destiné à la production du blé avant le déjeuner à l’hôtel Chemama à la sortie nord de la ville.
Dans l’après midi, le maire s’est rendu au Pk 7 pour rendre visite aux habitants de Demal Deuk qui viennent de déménager (les 21, 22 et 23 novembre) suite au lotissement de leur quartier. En effet, une quarantaine de familles ont été déplacées vers la nouvelle ville de Rosso.
Sur place le maire a rencontré les populations concernées qui étaient très touchées par cette visite de courtoisie, d’autant que c’était la première autorité à venir s’enquérir de leur situation. Trois problèmes principaux ont été posés : la cherté de l’eau, la scolarité des élèves et les latrines. Le bidon de 20 litres est vendu à 10 ouguiyas mais comme la borne fontaine est plutôt éloignée, les charretiers demandent 20 ouguiyas pour le transport. Le maire a promis d’appuyer la demande d’un des résidants pour gérer une borne et vendre le même bidon à 20 ouguiyas, le transport compris. Pour ce qu est des élèves qui ont des difficultés (l’école la plus proche est à 3 kilomètres et est complètement surchargée), le maire a promis d’aider à construire des abris de fortune au cas où la direction régionale de l’enseignement trouverait des enseignants. Il a demandé aux habitants de la nouvelle ville de faire la liste des élèves et de lui adresser une requête dans ce sens. Quant aux latrines, le maire a promis de voir avec le coordinateur du programme ATPC (Assainissement Total Piloté par la Communauté) comment installer des latrines dans le quartier.
Après cette visite de proximité le maire est allé superviser les préparatifs des cérémonies de commémoration du cinquantième anniversaire de l’indépendance avant de se rendre au débarcadère pour accueillir les invités sénégalais, notamment le gouverneur de Saint Louis, le préfet de Dagana et des autorités militaires de la région de Saint Louis.
(Source: www.mairierosso.org)

humanbeinginnature |
Biologie totale ICBT secte ... |
C'est le destin de lol_aaaa... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jaambaar
| évasion
| Généalogies